Le groupe de recherche répond à l’appel à projets 2016 du Labex ARCHIMEDE

Notre équipe a répondu, pour l’heure sous la forme d’une déclaration d’intention, au 4ème appel à projets du Labex ARCHIMEDE (Archéologie et Histoire de la Méditerranée et de l’Egypte ancienne) LabEx  ANR-11-LABX-0032-01.

EpiSpat : familles de notables et développement territorial dans les cités antiques de Nîmes et de Fréjus, l’apport de l’épigraphie spatiale.

Coordonné par Christophe PELLECUER, ce projet porte sur le rôle des notables locaux dans le développement des territoires des cités de Nîmes et de Fréjus durant l’Antiquité. Pour réaliser cette étude, seront mobilisés deux types de sources, épigraphiques et archéologiques, afin de localiser les biens fonciers des notables (qui ont exercé une magistrature ou un sacerdoce dans le chef-lieu de cité) – et ceux confiés à leurs dépendants (affranchis, esclaves, clients) – dans le territoire de la civitas (espace rural, « agglomérations secondaires » mais aussi espace péri-urbain de Nîmes et de Fréjus).  L’étude du contrôle exercé par les familles de notables sur le territoire, par le biais de leurs propriétés foncières,  permettra d’évaluer leur rôle dans la structuration et le développement différencié des espaces de la civitas. A titre d’exemple, quel rôle les familles de notables ont-elles joué dans la mise en valeur de la plaine du Lunellois au Ier siècle de notre ère, dont témoigne la forte croissance du nombre des établissement ruraux ? Les chefs-lieux de cité ont-ils exercé un pouvoir d’attraction sur ces familles, favorisant une implantation préférentielle dans leur proche périphérie ? Quel type de relation entre ville et espace rural ces notables contribuent-ils à mettre en place ?
Les résultats du projet seront présentés dans le cadre d’un colloque qui permettra de mettre en perspective les résultats obtenus pour Nîmes et Fréjus avec des comparaisons sur d’autres cités de l’Empire.

Dépôt du dossier complet sous quelques jours. Résultat de l’appel d’offre sous quelques semaines.

Nouvel article en ligne sur le carnet

L’article « ArchaEpigraph : l’« épigraphie spatiale » au service de l’étude des dynamiques des territoires » de Marie-Jeanne OURIACHI et al. qui vient de paraître (RAN 47-2014) est en ligne sur notre carnet.

Il peut être consulté ici en texte intégral ou bien dans la rubrique Documents, sous-rubrique Articles depuis la barre de menu ci-dessus.

Les commentaires sont bienvenus.

◤ Résumé :
Cet article présente un programme de recherche en cours, portant sur la
spatialisation des documents épigraphiques et des informations dont ils sont
porteurs. Outre le rappel des prémices de l’« épigraphie spatiale », ce texte
explicite les enjeux de cette recherche et évoque le travail conduit depuis plus
de trois ans par les chercheurs engagés dans ce programme, qu’ils soient
historiens, épigraphistes ou archéologues, qu’ils soient spécialistes ou non
des problématiques spatiales. Il présente notamment une base de données épigraphiques,
mise au point dans le cadre du programme, pour permettre un
traitement statistique et spatial des différentes données (anthroponymie, statut
civique, relations sociales, pratiques religieuses, métier etc.) fournies par le
monument épigraphique. L’objectif est de faire progresser notre connaissance
des dynamiques qui affectent le territoire des cités pendant l’Antiquité.

◤ Mots-Clés :
Épigraphie, archéologie, territoire, base de données, romanisation.

◤ Abstract:
This paper gives the description of an ongoing research program covering the
spatialization of the epigraphic documents and the information they present.
The text not only reminds of the beginnings of the spatial epigraphy but it also
explains the issues of this research and presents the work carried out for over
more than three years by historians, epigraphers and archaeologists involved
in the programme, whether they specialize in spatial issues or not. It presents
an epigraphic database adjusted within the programme and which has been
developed to ensure statistical and spatial treatment of the various epigraphic
data (anthroponymy, civic status, social relationships, religious practices,
trades etc.) provided by the epigraphic monument. The aim is to increase our
knowledge of the territorial dynamics during Antiquity.

◤ Keywords:
Epigraphy, archaeology, territory, database, romanization.

Recherches récentes sur l’histoire de la colonie romaine de Fréjus

Inscri_Escaravatiers1 Inscri_Escaravatiers2

Organisé dans le cadre du projet« Développement socio-économique d’un espace littoral de l’Âge de fer à l’époque Moderne : interactions sociétés-environnement dans le territoire de Fréjus (Var, France) » de l’Axe 4 de la MSHS-Sud Est, ce séminaire a pour objet de faire un point sur l’histoire de la colonie romaine de Fréjus, en mobilisant données épigraphiques, historiques et archéologiques.

Recherches récentes sur l’histoire de la colonie romaine de Fréjus

Vendredi 16 octobre 2015

 de 9h30 à16h30

à la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société – Sud Est de Nice

MSHS-Sud Est Nice

Télécharger le Programme

 

 

On parle de nous sur la toile …

Nos collègues et ami(e)s de l’association AGER créée en 1991 pour promouvoir la recherche dans le domaine de l’archéologie et de l’histoire rurales de la Gaule romaine, viennent de mettre en ligne sur leur carnet Hypotheses un billet concernant la création de notre propre blog ArchaEpigraph.

Logo_AGERamiens_nb_neband71

Merci à eux et en particulier à Laure.

Pierre GARMY

ArchaEpigraph

ArchaEpigraph est un programme de recherche dédié à « l’épigraphie spatiale » qui porte sur les apports de l’épigraphie à la connaissance des évolutions ayant affecté les territoires conquis par Rome, durant l’Antiquité. Cette approche de l’épigraphie est née du même processus réflexif que celui qui a permis naguère l’émergence de l’archéologie spatiale dans le sillage de l’archéologie : elle implique un changement de perspective dans la mesure où l’espace devient l’objet d’étude et l’information épigraphique et/ou archéologique, une des propriétés de cet espace. Lire la suite