Haüssler 2008

Ralph HÄUSSLER*

POUVOIR ET RELIGION DANS UN PAYSAGE GALLO-ROMAIN : LES CITÉS D’APT ET D’AIX-EN-PROVENCE

In : R. Häussler (dir.), Romanisation et épigraphie. Études interdisciplinaires sur l’acculturation et l’identité dans l’Empire romain (Archéologie et Histoire Romaine, 17), Montagnac 2008, p. 155-248.

Résumé : Cette enquête a comme objectif d’analyser les lieux de culte dans leur contexte socio-géographique afin de mieux comprendre la genèse du paysage sacré des cités d’Apt et d’Aix-en-Provence à l’époque romaine. On ne peut pas parler de la « romanisation de la religion » : elle n’a pas servi comme signe de la romanitas des dédicants, il n’y a pas eu d’intervention de la
part des conquérants romains et elle montre en définitive des particularités locales, typiques de la Provence et de la Gaule Narbonnaise, donc un caractère indigène. La religion n’a pas été transformée par un événement unique : elle n’était pas statique, mais s’adaptait constamment pour répondre aux besoins de la société. La population a essayé d’exprimer une forte identité locale avec le répertoire « global » (culture matérielle, mythologie, latin et grec), qui sert comme un moyen de communication, une langue intelligible dans l’empire romain. Au cours de l’époque augustéenne, les élites ont introduit les changements les plus important qui ont généré des répercussions fondamentales pour la religion locale. En même temps, nous voyons des processus plus graduels qui montrent une évolution plutôt lente de la religion indigène.

Abstract : The aim of this paper is to analyse cult places in their sociogeographical setting in order to acquire a better understanding of the evolution of the sacred landscape of the territories of Apt and Aix-en-Provence between the late Iron Age and the Principate. One cannot talk of the « Romanisation » of religion, since religion did not serve as marker of « romanitas ». Provincial religions show strong local characteristics typical for the Provence and Gallia Narbonensis. Religion was undergoing constant changes and adaptations in order to make it meaningful for contemporary society, resulting in local religions that were typical for the two coloniae Apt and Aix-en-Provence, combining Graeco-Roman expression with indigenous, pre-Roman characteristics.

Voir le document

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *